in

Rencontre avec mademoiselle propageuse de bonheur

Photo : Marie-Michèle Métivier

Mon nom est Andrée-Ann Béchard, et du haut de mes 5 pieds 2 pouces se cache une jeune femme remplie d’amour et d’ambition.

Passionnée de la course depuis une dizaine d’années, j’ai débuté la course en sentier il y a 4 ans. Depuis, vous pouvez facilement me rejoindre au fin fond des bois lors de mes temps libres. J’ADORE courir longtemps, longtemps, longtemps, à la vitesse que j’aime appeler celle de ma bonne humeur.

La course en sentier m’apporte beaucoup de bienfaits : bain de boue pour les jambes et exfoliant pour la peau… Non sérieusement pour moi la course en sentier est libérateur, je m’y sens toujours à ma place, beau temps, mauvais temps. Je ne suis pas une athlète internationale, mais une championne du plaisir.

De plus en plus loin

J’ai débuté avec des distances dites « normales », pour rapidement me rendre compte que plus c’était long, plus j’avais du plaisir. Je ressens toujours le besoin de dépassement de soi, et c’est ce que j’aime le plus des ultras.

On a l’impression d’aller dans des endroits inconnus dans notre tête, des trous noirs qu’on pense jamais être capable de ressortir et puis, POUF on ressent ce petit éclair de génie qui nous permet de continuer à mettre un pied devant l’autre, jusqu’à la ligne d’arrivée.

Je suis le genre de personne qui pense que la ligne d’arrivée la plus dure à franchir est celle qu’on se met nous-mêmes dans notre tête. Je suis émerveillée chaque jour par les capacités du corps humain et surtout par son esprit.

Je suis également une source infinie de motivation, autant pour moi que pour mon entourage, selon eux. Une petite fille, un peu princesse, mais tout de même charmante, drôle à mes heures, mais surtout authentique et moi-même.

Lorsque je ne suis pas en train de me perdre avec nos amis les ours, je suis une étudiante en science de la nutrition à l’Université d’Ottawa. C’est pourquoi la bouffe est un de mes sujets de conversation préféré en dehors de la course. Vous pouvez vous attendre à m’entendre parler de mon fameux lait au chocolat et ma « Kit Kat » d’après course, soyez-en certains.

Photo : Marie-Michèle Métivier

Vous me reconnaîtrez facilement lors des événements grâce à ma bonne humeur qu’on dit contagieuse, et mon sourire resplendissant lorsqu’un photographe pointe à l’horizon, ainsi qu’un vêtement rose et mes tresses d’écolière, qui sont mes marques de commerce. Je serai probablement quelque fois moins souriante, et c’est tout cela qui se reflétera au travers de mes écrits.

Je ne suis qu’un petit bout de femme ordinaire qui essaie de concilier étude, travail et course à pieds, ce dernier point étant ce qui me permet d’être « équilibrée » (Lire ici folle) dans ma vie.

J’espère vous donner l’envie de mettre vos chaussures et sauter à pieds joints autant dans la vie que dans un trou de bouette…

Qu'en dites-vous ?