in

Préparer un ultra au Mont Bellevue

Je suis de retour à Sherbrooke depuis quelques semaines. J’ai donc pu redécouvrir mon terrain de jeux favori: le Mont Bellevue. Culminant à 333 mètres au dessus du niveau de la mer, on est loin des Alpes Suisses, mais ça me suffit amplement pour avoir ma dose quotidienne de trail. En fait, je n’ai jamais été aussi en forme qu’à l’automne 2014, au moment où je m’entraînais principalement sur ma petite colline Sherbrookoise!

La répétition incessante de montées et de descentes permet de faire des sorties intéressantes et de bien se casser les pattes. Aussi, il n’y a rien de mieux qu’une longue sortie sous forme de multiples boucles pour voir comment on s’en sort au niveau de la gestion de son effort.

Pour ma préparation à l’Ultra Trail Harricana, j’ai créé une boucle technique et intéressante: la boucle du Loup. Le dénivelé par km est supérieur à celui du 125 km de l’UTHC, mais les pentes sont semblables ou même un peu moins raides. Bref, moins de portions planes, mais je n’ai pas vraiment besoin de travailler cet aspect, puisque mes mollets, aux proportions « éthiopiennes, me permettent de bouger efficacement sur le plat.

J’ai fait quatre fois le tour dimanche dernier avec des temps passages de métronome dont Antoine Guillon lui-même serait jaloux: 60 : 14, 59 : 53,

61 : 47, et 59 : 05. Sans les pauses pipi des boucles 1 et 3, ce serait encore plus beau! Promis, je me pisse dessus la prochaine fois,

Pour les ultras plus roulants, il y a aussi «la boucle du lièvre» que j’ai utilisée pour préparer le TNF 50, en 2014, avec une longue sortie assez impressionnante. Le Mont Bellevue, c’est aussi le paradis pour pratiquer ses transitions en ski de randonnée et il paraît que c’est plutôt bien en vélo de montagne…

Bon entraînement!

Durée Distance Dénivelé
km m
Lien vers l'activité Strava

Qu'en dites-vous ?