in

Hara-kiri à Harricana

Je lui ai dit :

Tous mes sentiers mènent à Harricana

Puis elle ricana…

S’inscrire au 125

Pour savoir c’que j’ai dans’ tank

Rien de plus facile d’avoir l’air si imbécile

J’ai maintenu le cap malgré mon handicap

De ne jamais avoir participé à une course en sentiers

J’pourrais jeter l’éponge

Même que l’idée me ronge

De passer l’relais

Et déclarer forfait

Je n’ai pas l’air ben smart

À la Zec des Martres

À 2 heures c’est l’départ

Trop tôt…trop tard?

Les racines

Nous taquinent

On s’accroche

C’est glissant

Dans la roche

C’est salissant

On se dépêche à l’Empêche

J’aimerais éviter

Ce ravito étriqué

Suis-je prêt à une entourloupe

Pour de la soupe?

Je continue ma trail

Pour le Colosse

Pour le démentiel

Du nom de Morios

Arrivé à la Marmotte

Je marmonne et j’capote

Chips, chocolat, Pepsi

C’est ça la belle vie

Je garde des souvenirs

D’entraide et de collaboration

C’est beau de se soutenir

Entre les collations

Une douleur fatidique

Un mal bilatéral

Je m’auto diagnostique

Bandelettes ilio-tibiales

J’suis au printemps

De l’événement

Mais vois déjà l’abandon

Poindre à l’horizon

Chouette, un autre ravito!

Y’est pas trop tôt

Applaudissements et physio

Les genoux en mil morceaux

Course devenue marche funèbre

Je n’ai rien d’un loup au milieu des ténèbres

Je n’ai rien d’une machine

J’carbure à’dopamine

Pourtant j’me suis entraîné

J’ai monté

J’ai souffert

Été comme hiver

Tu m’avais écrit:

Va pas t’faire Hara-kiri

À Harricana

Encore un fois tu ricanas…

J’ai abandonné å la SEPAQ

Une main dans l’sac

Et l’autre d’es snacks

Un courant de ressac

Au final J’ai adorė

Votre hospitalité

Le paysage

Les mille et un visages

De ces bénévoles

De leurs cabrioles frivoles

Je reviendrai, promis

Parole de Loup…i !

Qu'en dites-vous ?