in

C’était une idée à la con… mais une belle expérience

  • « C’était une idée à la con. »

C’est déjà ce qu’on se disait dans la voiture en direction de l’Adirondack Loj le vendredi en fin de journée, avant de s’attaquer à ce qu’on appelle aujourd’hui la Traversée des High Peaks. Avec mon ami Danick nous avions initialement planifié une belle sortie de course sur la Pemi Loop la fin de semaine prolongée de l’Action de Grâce. La saison des courses organisées étant terminée pour nous c’est la période parfaite de profiter du beau temps et des feuilles d’automne. Nous avons néanmoins dû changer nos plans à la dernière minute pour accommoder un mal de dos qui empêchait de courir. Danick a alors eu une idée de génie.

  • « J’aimerais ça me faire un trajet en hiking de 60-70 km non-stop. Du genre que je passe la nuit à marcher. […] On pourrait faire la Infinite Loop que tu m’as montrée l’autre fois ».
  • Là tu vas me dire deux choses :
  1. « C’est quoi la Infinite Loop?»  « Ne cherche pas ça dans Google tu ne trouveras rien. La Infinite Loop c’est une route que quelqu’un a publiée sur Movescount et que j’avais mise bien loin dans ma liste de choses à faire. Pour te donner une idée, ça ressemble à ça :
  2. « Pourquoi tu pars faire la Infinite Loop mais tu dis que tu as fait la Traversée des High Peaks? »   « Haha! C’est là tout l’intérêt de cette histoire et tu vas devoir lire la suite pour comprendre. »

On se rend donc au Adirondack Loj pour un départ après le coucher du soleil vers 19 h 15 avec un objectif de compléter la boucle en dedans de 20 h ,pour une vitesse moyenne d’environ 20 min/km ou 3 km/h. L’objectif étant d’avancer sans dormir. On a de l’eau, de la nourriture, des vêtements un peu chauds, des frontales, des pilules de caféine et tout le kit pour une belle nuit de plaisir. Et je dois avouer qu’on en a eu du plaisir!

Nous avons enchaîné les sommets Wright (1389m), Algonquin (1555m), Boundary (1471m), Iroquois (1472m) avant de redescendre sur Lake Colden et de traverser les sentiers inondés sur des passerelles flottantes à 3 h du matin avant de remonter sur Colden (1436m).  Par la suite, on se dirige vers deux sommets en dehors des pistes habituellement balisées et on a compris pourquoi. Cliff (1201m) a été infernal à grimper au milieu de la nuit mais on a été récompensés par un magnifique lever de soleil au sommet de Redfield (1404m). Au final la nuit est passée vite, sans trop de problématiques à notre grande surprise, et nous avons eu de la chance avec la température clémente ainsi que d’une lune quasi pleine (97%) presque sans aucun nuage.

Une fois le soleil levé et les frontales remises dans le sac (pour le moment…) nous avons continué vers Grey (1463m), Skylight (1495m) puis finalement Marcy (1617m) avant de prendre notre première véritable pause de 20 minutes pour sécher nos pieds. Il était 10 h, on venait de passer la moitié du kilométrage et du dénivelé prévue. Si comme moi tu sais faire des additions (félicitation!) tu vas me dire qu’en prenant 15 h pour faire la moitié du chemin, on allait avoir du mal à finir le tout en 20 h; bien joué! À ce stade on sait que l’eau n’est pas un problème, mais qu’on a besoin de commencer à rationner la nourriture si on veut pouvoir arriver au bout.

On avait l’air heureux hein? Attends ça ne va pas durer…

On reprend notre périple en direction de Little Haystack (1421m) puis Haystack (1498m) avant d’aller sur Basin (1468m) et Saddleback (1375). Il est environ 15 h 30; ça fait donc un peu plus de 20 h que nous sommes partis, les 2/3 du trajet sont faits. On est à court de nourriture et Danick me dit que son quad commence à lui poser des problèmes. On se dirige donc vers Gothics (1425m) où je me roule en petite boule avant qu’on prenne la décision de ne pas faire Sawteeth au vu de notre situation. On est obligé de ralentir le rythme, l’énergie n’est plus là et le quad de Danick devient de plus en plus douloureux. On passe Armstrong (1320m) puis Upper Wolfjaw (1281m) avec difficulté avant de décider de descendre directement vers le Johns Brook Lodge sans passer par la case Lower Wolfjaw où on espère pouvoir trouver de la nourriture et un moyen de se sortir de là.Tu vois, on a l’air vraiment moins heureux d’un coup.

La descente est longue, trèèèèèès longue. On souffre tous les deux en silence car il n’y a plus rien à faire ou à dire, à part mettre un pied devant l’autre et continuer d’avancer. La nuit est tombée, les frontales sont ressorties, le brouillard se lève dans la vallée et il commence à faire des gouttes.

Arrivés au Johns Brook lodge on est en mesure d’acheter quelques barres (Snickers, Cliff, …), Danick trouve un repas chaud qu’une famille de randonneurs lui propose pendant que je repose mes yeux sur un fauteuil pour une vingtaine de minutes. Le gardien du Lodge nous indique qu’il nous reste soit, 12 km jusqu’à la voiture en passant par le Klondike Notch Trail (notre trajet initial), soit de 6 km pour rejoindre The Garden qui est un stationnement ou on serait en mesure d’appeler un taxi par la Phelps Trail. Le choix est rapide, on se dirige donc vers The Garden et c’est sur cette piste que ma montre a rendu l’âme.

Une fois au stationnement tu te dis qu’on est sorti d’affaire hein? Et bein non! Mais pas loin quand même. Il est environ 22 h, on essaie d’appeler les deux compagnies de taxis de Keene Valley, sans succès. Au final, une voiture avec un couple de Québécois arrive sur le stationnement et on se dirige vers eux pour leur demander s’ils peuvent nous déposer deux kilomètres plus bas dans le village, pour qu’on puisse se mettre au chaud quelque part en attendant de trouver un moyen de retourner à la voiture. Au final, ils ont été absolument fantastiques et nous ont conduits 30 minutes, au milieu de la nuit, pour nous déposer à notre voiture. Nous avons pris le temps de leur raconter notre périple pour qu’au final ils nous disent :  «C’était vraiment une idée à la con! »

Pour résumer:

  • L’Infinite Loop s’est transformée en Traversée des High Peaks, un trajet de 61 km et 5500m D+ avec 17 sommets dont 14 parmi les 46 des Adirondack.
  • Il faut TOUJOURS prévoir plus de nourriture que prévu.
  • Il ne faut JAMAIS sous-estimer les Adirondacks.
  • Il faut avoir une solution pour soulager la douleur dans son sac.
  • La communauté du plein air est fantastique.
  • C’était absolument une idée à la con… et il me tarde la prochaine!

Lien vers l’activité Strava

Qu'en dites-vous ?