in

Quebec Mega Trail, édition 2018

J’étais très excité de prendre le départ du 100 km du Québec Mega Trail (QMT) pour plusieurs raisons : l’appel de la nature, de vivre une épopée dans un parcours inédit mais surtout de faire mon premier ultra au Québec.

Deux formules sont offertes pour les coureurs avides de sport d’endurance, de longue durée, le QMT 70 (73 km) et le QMT 100 (97 km). Comme je voulais faire honneur à cette première édition et à l’équipe du QMT, j’ai opté pour le long QMT 100.

Les 73 premiers kilomètres sont identiques autant pour l’un que pour l’autre des parcours, avec un départ au quai du petit village de la Petite-Rivière-St-François, allant jusqu’au pied du centre de ski du Mont Sainte-Anne, à Saint-Férréol-les-Neiges. Le QMT 100 continue alors au sommet du Mont Sainte-Anne en empruntant le parcours de 25 km de l’événement « QMT 25 », tandis que les participants du 70 terminent leur course au pied du centre de ski.

Conditions du jour : très humide, ciel couvert, 25 C de moyenne, sentiers asséchés.

L’épopée

Imaginez l’épopée : partir du bout d’un quai avec le fleuve St-Laurent en arrière-plan, c’est le lever du jour, il est 5 h. Dans quelques minutes le départ sera donné, et vous serez à quelques mètres de débuter votre premier défi du jour, celui de gravir le sommet du Massif. Une grande montée sur 8 km qui culmine à près de 800 m d’altitude. Le Quebec Mega Trail n’est pas une course facile, mais pas impossible non plus. Le Massif n’est qu’un chapitre de l’histoire qui se termine bien pour l’ensemble des coureurs.

Le début du Sentier des caps sera un peu plus exigeant, mais le design du parcours est bien balancé, et varie entre des segments techniques et d’autres plus roulants On avance bien. Quelques vues spectaculaires sur le fleuve ont été ajoutées et vous laisseront de très bons souvenirs en tête. C’est WOW!

#qmt18

A post shared by Québec Mega Trail (@megatrail) on

La sortie du Sentier des caps vous mène dans un chemin de terre sur 3 km pour vous rendre au village de St-Tite-des-Caps, au 50e kilomètre de la course. C’est l’un des ravitaillements importants qui est en plein cœur du village; bon appétit!

La connexion

L’un des moments que j’ai trouvé le plus difficile, c’est de repartir du village pour courir le long d’une autoroute (3.5 km). Pas de panique cher coureur, ce n’est pas très long, et il faut bien raccorder ce long tracé linéaire. Je vous avise seulement d’être prêts à faire face à ce changement de décor. De toute façon la suite vous fera vite oublier.

Mestachibo?

La portion mystère, c’est difficile à prononcer, mais je pense que dans quelques années tous les coureurs pourront dire ce nom Innus sans se tromper. Premièrement, c’est où la Mestachibo? Après le ravitaillement du 50e kilomètre, vous allez courir pour 8 km, relaxe, et vous entendrez alors le débit de la rivière Sainte-Anne. C’est quand vous allez commencer à descendre les roches casse-gueules vers la rivière que vous allez comprendre pourquoi cette section ne sera pas la plus rapide de la course. C’est 7 km à l’assaut de pierres et de dénivelé, mais les organisateurs auront pitié de vous avec un ravitaillement escarpé. En quittant cette étape, vous aurez encore un ou deux kilomètres très très très lents. Vous reprendrez une allure raisonnable de marche ou de course, pour enfin sortir du bois et tomber dans les rues du Faubourg pour 2.5 km de civilisation. On respire enfin.

Autour du 70e kilomètre vous aurez une vue sur une très haute chute : c’est la chute Jean-Larose, et c’est là que 400 marches vous attendent. Faites vos prières! C’est bientôt la fin pour les coureurs du QMT 70. Dans quelques kilomètres ils seront au pied du Mont Sainte-Anne et ils pourront utiliser leur verre de finisher.

Le Mont-Sainte-Anne

Pour les coureurs du QMT 100, je ne vais pas vous décrire la dernière portion de 25 km, mais sachez que vous aurez une montée en plein centre d’une piste de ski qu’on appelle Les Crêtes. C’est 800 m D+ en bloc, bâtons suggérés. Si vous avez réquisitionné les services d’un accompagnateur (pacer), son rôle débutera à la station de ravitaillement au bas de la piste du Mont Sainte-Anne, avant l’ascension ultime.

Une fois au sommet, une avant-dernière station vous attend.  Vous allez alors continuer dans le parcours du QMT 25 de l’événement. C’est une portion moins grandiose, quelques fois dans des sentiers de vélo et d’autre fois de quads. Après 80 km de course, on aime bien les sentiers plats et les descentes, mais on aime moins les sentiers de vélo qui nous font remarquer que nous sommes poursuivis (switchback).

On termine au centre de villégiature du Mont Sainte-Anne avec tous les services; douches, bar et kiosques d’exposants. Si vous êtes rapides vous n’aurez pas utilisé votre frontale; si vous l’êtes moins, elle sera utile à partir du ravitaillement de la Mestachibo, donc la prévoir au 50e kilo dans votre sac.

Prévoir entre 13 h et 22 h d’effort pour le QMT 100.

Résumé

Vous aimez les longs parcours linéaires remplis de rebondissements? Le QMT 70 et 100 sont exactement ce qu’il vous faut. Des vues saisissantes, de la difficulté sur le terrain, de longues montées sans fin, des traverses de rivières, des vues spectaculaires. Vous n’allez pas vous ennuyer. Bonne course.

Durée Distance Dénivelé
km m
Lien vers l'activité Strava

Qu'en dites-vous ?