in

La fois où j’ai partagé mes livres préférés

Tu te cherches un bon livre pour le temps des fêtes?

T’as besoin d’idées cadeaux pour un coureur ou une coureuse?

Tu veux de la lecture inspirante pour te motiver à sortir courir à -25?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, tu devrais apprécier mon article.

J’écris beaucoup. Mais je pense que je lis encore plus. Et vraiment de tout! Romans, biographies, livres documentaires, livres de recettes, etc. Quand je m’intéresse à quelque chose, je lis tout ce qu’il y a sur le sujet. Quand j’ai découvert l’ultramarathon et la course en montagne, je me suis procuré quelques ouvrages phares et j’ai plongé.

Voici mes 5 ouvrages préférés, sans ordre précis.

TERRITOIRES INCONNUS de Patrice Godin

Le livre qui m’a donné la piqûre de la trail. J’étais complètement néophyte, je faisais des courses à obstacles depuis quelques années et j’en avais un peu marre. Et M. Godin m’a ouvert les yeux sur le merveilleux monde de l’ultra. J’y ai découvert une communauté extraordinaire. Je ne faisais que lire ses mots et j’avais le goût d’en faire partie. Et Patrice Godin a cette façon de décrire les choses, avec une certaine poésie, qui démarque Territoires Inconnus des autres livres sur le sujet. J’adore sa philosophie, alors qu’il explique ne pas être un coureur d’élite, ni un coureur rapide. Il prouve qu’on peut pleinement s’accomplir dans ce sport, sans viser la première marche du podium. Il démontre que dans l’ultra, la vraie compétition se déroule à l’intérieur de nous-mêmes. C’est un combat sans merci entre nos jambes qui veulent s’arrêter et notre cerveau qui veut continuer. Entre l’Homme et la montagne. Entre les pensées négatives qui gagnent du terrain, et l’idée euphorique de traverser l’arche après 160 kilomètres de sentiers. Tout ça m’a parlé. Énormément. J’ai appris qui était Anton Krupicka et Kílian Jornet. J’ai appris ce qu’était le Vermont 100. Et l’UTMB. J’ai terminé la dernière page, je venais de découvrir un sport, et je me suis promis qu’un jour je traverserais l’arche à Chamonix. Chaque jour quand je cours, c’est à ça que je pense. Chaque ligne d’arrivée traversée est une marche de plus vers l’objectif ultime. Et dans quelques jours, je mettrai mon nom dans la loterie de la CCC. Deux ans après avoir lu le livre de Godin. Merci Patrice!

https://patgodin.com/

BORN TO RUN de Christopher McDougall

Quand on dit qu’on court des ultras, ça sème la curiosité. Il y a toujours quelqu’un pour dire « C’est sûr que c’est pas bon pour la santé de courir aussi longtemps ». Et dans le temps des fêtes, y’a toujours un mononcle rabat-joie qui lance « J’ai pas hâte de voir tes genoux à 50 ans! ». Calme-toi mononcle. C’est quand même mieux que de ne PAS faire de sport et de fumer des clopes! MAIS, honnêtement, je me suis moi-même déjà posé la question. L’être humain est-il fait pour supporter un effort aussi intense? Après avoir lu Born To Run, j’en suis maintenant convaincu. McDougall raconte trois récits en même temps : son expérience personnelle de coureur amateur en quête de longues distances, son voyage au Mexique à la recherche d’un peuple de super-coureurs appelé Tarahumara, et ses recherches scientifiques pour comprendre comme l’être humain est si endurant. Contrairement aux autres ouvrages de ma liste, McDougall est un journaliste de profession. Et ça paraît dans son approche et dans sa manière de décrire les choses. Son livre est rapidement devenu une référence dans le domaine de la course à pied. C’est probablement l’ouvrage le plus connu et le plus vendu. Et la raison est simple : c’est trop bon. Pour vrai. J’ai dévoré le livre en deux jours. J’étais incapable de terminer un chapitre sans commencer le suivant. Sitôt terminé, je l’ai recommencé. Plus lentement cette fois. Question d’assimiler la grande quantité d’informations. Les portions sur son aventure au Copper Canyon pour organiser une course d’endurance entre les meilleurs coureurs Tarahumara et le meilleur ultramarathonien de l’époque (Scott Jurek) pourraient faire l’objet d’un film tellement c’est bon. Puis, les portions sur ses recherches scientifiques et biologiques à propos de l’être humain et de sa capacité à être extrêmement endurant sont passionnantes. Le titre vend le punch : nous sommes nés pour courir. Tout simplement. Nos jambes et nos pieds sont anatomiquement construits pour nous permettre de courir pendant des heures. Des jours, même. Bref, Born to Run est rien de moins que passionnant. J’écris ces lignes et j’ai le goût de replonger dedans. Pour une troisième fois.

https://www.chrismcdougall.com/

EAT AND RUN de Scott Jurek

Je flirtais avec le végétarisme depuis longtemps. Mais quelque chose me retenait de le faire. Une crainte de manquer de quelque chose en ne consommant plus du tout de protéines animales. Et le livre de Scott Jurek m’a donné le p’tit coup de pied qu’il me manquait. Si Jurek peut remporter sept titres consécutifs à la Western States 100 sur une diète entièrement végétalienne, je peux certainement réussir la transition en continuant à m’entraîner au même rythme. Et le temps m’a prouvé exactement cela, alors que j’ai gagné en énergie et en vitesse suite à ce changement.

Si l’idée du végétarisme ne vous intéresse pas, je vous recommande tout de même le livre. La très grande majorité de l’œuvre est une rétrospective de la carrière de Jurek, avec des anecdotes et des récits de course extrêmement intéressants. À travers, le coureur américain partage ses recettes véganes préférées. Bref, il n’y a rien de moralisateur ou de paternaliste dans le livre de Jurek. Seulement les pensées et les réflexions d’un athlète hors du commun qui a changé le visage du monde de la trail.

http://www.scottjurek.com/

VIVRE ET COURIR d’Emelie Forsberg

Si Kílian Jornet est le roi de l’ultratrail, Emelie Forsberg en est la reine. Et pas parce qu’elle est la conjointe du roi. C’est plutôt parce qu’elle est une coureuse redoutable qui sort des sentiers battus. Et n’en déplaise au roi Jornet, j’ai préféré le livre de la reine aux siens. J’ai dévoré son livre Courir ou mourir. Si j’allongeais ma liste à six ou sept ouvrages, il serait là. Mais Vivre et courir de Forsberg est réellement marquant. Et inspirant. Pour les expériences de course que la coureuse suédoise raconte, mais surtout pour sa philosophie sportive et son mode de vie minimaliste. Elle et Jornet vivent sur une petite ferme aux pieds des montagnes, à Romsdalen en Norvège. D’ailleurs, pour les instababes ici présents, je vous recommande de suivre le compte moonvalley_smallfarming, où Forsberg partage leur quotidien, à travers leur quête à devenir autosuffisant. J’aime suivre Jornet et Forsberg sur les médias sociaux, mais on sent la machine marketing derrière chaque publication. Sur le compte de leur ferme, on est ailleurs. Revenons au livre. Celui-ci est assez court, donc il se lit très bien. Et je vous recommande de prendre le temps de dévorer chaque chapitre, par petites bouchées. Les photos sont magnifiques, mais ce sont ses réflexions que l’on retient. Forsberg ramène les choses à leur plus simple expression. Elle ne donne pas de conseils pour devenir une athlète d’élite. Elle donne des conseils pour avoir du plaisir à travers la course. Après tout, c’est la raison première pour faire ce sport. Et n’importe quel autre sport, d’ailleurs. Le plaisir. Le bonheur que ça amène. Point final. Ajoutez à cela ses exercices de yoga et ses recettes et vous avez un ouvrage complet qui vaut vraiment la peine d’être lu.

https://www.emelieforsberg.com/

FIELD GUIDE TO ULTRARUNNING d’Hal Koerner

Si les quatre livres précédents sont des œuvres littéraires tantôt inspirantes, tantôt poétiques et tantôt philosophiques, celui-ci est plutôt technique. J’ai une approche très libre de la course. Je n’ai pas d’entraîneur, pas de programme particulier, pas de menu alimentaire et je ne porte pas de montre GPS. Mais, je lis énormément sur le sujet, je m’instruis sur les programmes d’entraînement des autres et je m’en inspire, librement. Et le livre d’Hal Koerner est exceptionnel pour ça. Tout coureur d’ultra se doit de lire cet ouvrage. Koerner a dominé le sport au milieu des années 2000 et il a fait de nombreux apprentissages à force d’essais et d’erreurs. La philosophie derrière son livre est simple : voici mon plan d’entraînement, voici mes trucs, inspirez-vous si ça vous tente. C’est parfait! Ce n’est pas paternaliste du tout. Ce sont ses trucs à lui, et force est d’admettre qu’ils fonctionnent, vu son palmarès impressionnant (1er à la Western States en 2007 et 2009, 1er à la Hardrock en 2012). J’ai lu son livre quelques semaines avant de partir faire mon premier ultra dans le désert de l’Arizona et ça m’a beaucoup aidé dans ma préparation logistique (dropbag, gestion de course, semaine de taper, etc). Bref, un autre must à ajouter à votre bibliothèque!

Il y a tant d’autres ouvrages intéressants sur le sujet. Mais à mon sens, ces cinq livres se démarquent du lot. Et ils se complètent, de par leur sujet et leur objectif. Certains inspirent et motivent. D’autres donnent des trucs pratiques. Bref, je vous encourage à vous les procurer impulsivement, sans aucune retenue.

Et lorsque vous le pouvez, encouragez les librairies indépendantes! Je doute que le livre de Koerner se trouve à la petite boutique du coin, mais j’ai facilement trouvé ceux de Godin, McDougall et Jurek. Ça peut faire une différence, pour vrai.

Qu'en dites-vous ?