in

Gratitude

J’aime le dépassement de soi, sous toutes ses formes et dans tous les domaines. Et je crois plus que tout aux bénéfices de l’activité physique et aux bienfaits de jouer dehors!.

J’ai commencé à apprivoiser la course en trail récemment. Un premier objectif est arrivé avec le 10 km du XC de la vallée en 2016. Petit objectif pour certains, direz-vous, grand pour moi.

Cet été là, je me suis entraînée selon mes connaissances dans ce sport, c’est-à-dire en faisant un peu n’importe quoi.  Mon corps suivait difficilement les efforts. Tout s’explique, 3 semaines avant l’événement : cancer.

Première question au chirurgien qui allait procéder à une thyroïdectomie totale: «est-ce que je vais mourir?», suivie de «vais-je perdre mes cheveux?», et finalement «j’ai une course dans 3 semaines, est-ce que je peux la faire?».

Non, non et oui! Bon…

C’est avec un bon pronostic de survie que je prends le départ du 10 km. Ça été long et difficile, mais j’ai savouré chaque moment, en sachant ce qui m’attendait dans les semaines à venir.

Opération dit aussi convalescence, qui s’est faite les yeux rivés sur la chaîne You Tube, à regarder tout ce qui existait sur la course en trail et l’ultra trail. C’est là que c’est devenu « normal » de courir des distances de 100 km… C’est là aussi que j’ai choisi les courses auxquelles je voulais participer en 2017.. avec objectif final, l’utra-trail du Bout du monde, un 54 km à Forillon, en Gaspésie, qui arriverait à point, pratiquement un an, jour pour jour, après l’opération.

Le Bout de monde, symbole de mon dépassement, de ma gratitude et de mon amour de la vie. Pas de podium, pas de temps record, simplement un voyage à l’intérieur de moi et le dépassement de mes limites.

Des limites il y en a encore, comme pour chacun de nous, mais à des niveaux différents. Les épreuves nous rendent la vie difficile, mais n’oublions pas que c’est souvent temporaire et que nous portons en nous une grande capacité d’adaptation. En se fixant des objectifs ambitieux, on arrive à exprimer le meilleur de nous et à nous rendre où nous n’avions jamais osé rêver.

Cette année, quelques courses sont prévues à mon calendrier, dont le 70 km du Québec Méga trail et le 125 km d’Harricana. Je pars avec l’objectif de les terminer dans les temps, au mieux de mes capacités, et surtout, dans le plaisir et la gratitude d’être en vie.

Qu'en dites-vous ?