in

Maladie de Raynaud ou les doigts blancs

maladie de raynauld

Tu connais? Tu en souffres? J’en parle ici de façon personnelle puisque j’en souffre depuis une quinzaine d’années. Je ne suis pas une professionnelle du secteur de la santé, il s’agit de mon expérience personnelle et non d’une opinion médicale…

Photo personnelle

Qu’est-ce c’est la maladie de Raynaud?

La maladie de Raynaud est un trouble chronique de la circulation sanguine dans les extrémités qui survient habituellement à la suite d’une exposition au froid. Il faut comprendre qu’en temps normal, le corps humain cherche à éviter les pertes de chaleur. Pour ce faire, il a y vasoconstriction de certains vaisseaux sanguins périphériques, c’est-à-dire que leur diamètre est réduit, réduisant par le fait même le débit sanguin. Chez la personne atteinte de la maladie de Raynaud, cette réaction est excessive. Lors d’une crise, qui peut durer de quelques minutes à plusieurs heures, les parties affectées deviennent blanches, froides, engourdies ou insensibles. Lors du retour à la normale, des douleurs peuvent être ressenties. Les doigts, excluant le pouce et les orteils sont les parties les plus touchées.

J’ai connu mes premières crises au début de la vingtaine. À l’époque, pieds et mains présentaient les symptômes. Universitaire engagée dans plusieurs activités académiques, j’avais quelque peu délaissé le sport, si bien que je me suis mise à éviter toutes activités extérieures en période hivernale pour me prémunir des inconvénients cette maladie.

Je présente ici les solutions que j’ai mises en place qui m’ont aidée à surmonter les symptômes de la maladie et mieux contrôler mes crises.

Remède #1 : mode de vie actif

Depuis l’époque de mes premiers symptômes, j’ai développé une véritable passion pour la course si bien que j’y consacre de nombreuses heures à chaque semaine. Est-ce ce mode de vie actif, les impacts répétés sur les pieds ou tout simplement le temps, je ne pourrais pas le dire; mais ce que je sais, c’est que mes pieds sont maintenant épargnés!

Remède #2 : habitudes de consommation

Un bon café chaud, quoi de mieux que ce délicieux nectar pour se réchauffer du froid polaire! Malheureusement, la caféine a un effet vasoconstricteur tout comme Raynaud; un effet synergique qui accentue les crises… J’ai appris à me limiter à un seul café par jour.

Remède #3 : produits naturels

Principalement connu pour ses effets sur la mémoire, le ginkgo biloba favorise également la circulation périphérique. Bien que je n’ai rien noté sur ma personne, une consommation régulière pourrait provoquer des effets secondaires indésirables comme une coagulation réduite.

Remède #4 : produits naturels

Les huiles essentielles : une amie m’a parlée d’un mélange d’huiles produit par doTERRA, le Smart & Sassy. Des huiles de pamplemousse, de citron, de menthe, de gingembre et de cannelle. En application topique directement sur les parties touchées, en prime, ça sent super bon! J’en applique quotidiennement après chaque lavage de main.

Remède #5 : médicaments

Lors d’une crise de Raynaud qui perdure ou lorsque mes activités quotidiennes doivent être reprises, j’ai accidentellement découvert qu’un tonic water me permettait de surmonter les symptômes plus rapidement. Ce breuvage contient une faible dose de quinine, est-ce que ça pourrait expliquer quelque chose, je ne saurais le dire!

Remède #6 :  médicaments

Cet hiver, après avoir vécu l’hiver 2018-2019 au chaud, mes crises avaient pris beaucoup d’ampleur, en discutant avec mon médecin de famille, connaissant les autres mesures en place m’a proposée deux approches médicaments, moi qui n’en prend pratiquement jamais… Le Cialis ou Viagra; ça améliore la circulation sanguine aux extrémités! Mais ça demande tout un budget! J’ai donc opté pour l’autre alternative, l’amlodipine, un hypotenseur qui crée une vasodilatation. J’en ai consommé pendant un mois; Raynaud a été sous contrôle, j’ai même pu parcourir les 10 kilomètres de la trail de la nuit polaire avec un mercure frôlant les -20°C en étant épargnée par les conséquences de la maladie. Toutefois, les effets secondaires du médicament (étourdissements, perte de connaissance, grande fatigue, etc.) m’ont fait abandonnée cette alternative assez rapidement. Il faut dire qu’à la base, j’ai déjà une pression basse, en y ajoutant un médicament qui réduise encore plus ma pression, ça n’a pas été évident!

Remède #7 : l’habillement

Le fameux système multicouche! Des gants de coton recouverts d’une mitaine coupe-vent isolée avec pads chauffants ou système de chauffage intégré. J’ai longtemps hésité avant d’essayer le coton; ce matériel proscrit de la garde-robe du coureur; pourtant, ces petits gants m’évitent de me retrouver avec les mains humides… Au-delà de la protection contre le froid des mains, tout le corps doit être protégé adéquatement contre le climat hostile. En fonction de votre niveau d’activité et de transpiration, il s’agit de trouver sa combinaison gagnante! Attention aux risques d’ampoules/frottement lors de l’utilisation de pads chauffants aux pieds; les semelles chauffantes ou les pads spécifiques pour les pieds sont souvent plus adéquats.

Remède #8 : l’humidité

Des crèmes contre le froid sont disponibles sur le marché. Personnellement, ça rend ma peau plus humide et j’ai froid plus rapidement, aucune ne m’a encore convaincue. La Vaseline pour la peau exposée, comme le visage peut être utile, mais pas pour les extrémités dans un bas ou une mitaine!

Par contre, dès que l’activité est terminée, sortez de vos vêtements mouillés dès que possible pour opter minimalement pour des vêtements secs, idéalement pour une bonne douche chaude!

Remède #9 : éviter le froid

C’est sûr que le tapis ou les pistes intérieures demeurent une alternative pour continuer à courir sans le facteur froid, mais… Ce n’est souvent pas l’alternative vers laquelle on veut se tourner en premier lieu! J’ai eu l’occasion de sauter un hiver en m’exilant sur l’hémisphère sud de octobre 2018 à avril 2019; le retour est pénible côté Raynaud!

En conclusion, faites vos tests, ce qui fonctionne pour un ne fonctionne pas pour tous! De plus, en réchauffant pieds et mains avant de partir, ça repousse l’inconfort et les symptômes…

Qu'en dites-vous ?