in

Les Pensées Positives!

Ne jamais en négliger leurs bienfaits.  Durant les longs parcours, la pratique de la pensée positive est plus que nécessaire, à mon avis.

Vous avez sûrement déjà  entendu quelqu’un dire qu’en cours de trajet, il a * frapper son mur *. Et oui, cela m’est déjà arrivé également et je ne veux plus revivre ce genre de sensation. Pour m’aider, mon entraineur, en 2017 (Sabrina), m’avait fortement conseillée, voir obliger, de pratiquer la pensée positive lors de mes sorties. Plus que simple et qui a des effets surprenants, il faut l’inclure à sa routine de vie, ça c’est sûr.

Durant un trajet, il peut arriver qu’il y ait une phase où l’on se demande pourquoi on court, pourquoi on s’inflige tout ce mal, pourquoi on est là à suer, pourquoi on fait tout cela… C’est exactement à ce moment-là, même avant, ou pour l’éviter, que la pensée positive entre en jeu.

En préparation avant nos entrainements, on se trouve des idées, situations, choses qui nous apportent du positif à notre vie, qui nous donnent le sourire juste à y penser. De cette façon, lorsqu’on court, au lieu de focuser sur les tâches qui nous attendent, de penser à notre travail, on a simplement qu’à ouvrir notre tiroir de pensées et le tour est joué. Plus on se conditionnera à cette pratique à chaque sortie, plus celle-ci deviendra implantée et se fera toute seule sans même y réfléchir.

En extra, il y a la Gratitude que j’aime bien exercer avant de m’endormir. Il s’agit de remercier trois choses qui sont survenues au cours de la journée, aussi simple soient-elles. Ce peut être de remercier le fait d’avoir un chien si gentil dans ma vie, de remercier mon conjoint qui m’a fait un café le matin, que j’aie pu m’exprimer au travail sur un sujet précis, de me permettre d’avoir pu courir durant la journée, etc…. Soyez créatifs et la moindre situation peut être l’objet d’un remerciement, en autant qu’elle soit positive et agréable pour vous.

Qu'en dites-vous ?