in

22 km Massif du Sud

Pour une troisième édition, le Massif du Sud de Saint Philémon offrait la chance de participer à une Trail. Quatres distances offertes ; 2, 6, 10 et le fameux 22 kilomètres.

L’an dernier, le parcours étant assez difficile. Je décide de le reprendre de front cette année! J’étais un tantinet nerveuse car c’était mon premier 22 kilomètres de ma saison 2018. Je savais que le trajet avait changé, versus l’an passé, mais je n’avais aucune idée quels sentiers le nouveau parcours empruntait. J’ai vu le dénivelé qui démontrait deux belles grandes montées abruptes et des ravitos à tous les 6 kilomètres, mais le reste serait une surprise.

J’avais réservé un mini-Pod pour la fin de semaine. Soit dit en passant, ce sont de superbes installations offrant un camping tout confort acceptant même les chiens. À son plus grand bonheur, mon fidèle compagnon Hubris sera à mes côtés pour toute la fin de semaine de ressourcement en pleine nature.

Donc, je me  réveille samedi matin, bien reposée, hydratée et prête! Sans le savoir, je semble découvrir un petit déjeuner d’avant course qui me convient enfin. Et oui, j’ai toujours eu du mal à choisir un bon déjeuner avant une course. Je mange bien et respecte toujours le 2-3 heures, mais rien ne fonctionnait jusqu’à présent. J’avais toujours une sensation de lourdeur, de mal de cœur, de nourriture  trop ou pas assez satisfaisante.

Bref, le départ à 9 h 06 et dès le premier kilomètre, on s’attaque à une montée jusqu’au kilomètre 6. Ravito et c’est reparti pour 6 kilomètres de descente ; ma bête noire. Ayant le psoas capricieux, j’ai souvent une crampe lors des descentes prolongées. Ce que je redoutais arrive et je suis encombrée d’une crampe plus ou moins intense qui ne me lâche pas durant 5 kilomètres, mais pas de panique! Je respire profondément, je masse, fais parfois des pressions et la clé magique : je contrôle ma respiration. Ceci me permet donc de poursuivre sans arrêter malgré la douleur, ce que je trouve plutôt positif.

Je repars du deuxième Ravito confiante et prête pour la deuxième montée. J’ai une belle cadence car personne ne me  dépasse et je réussis même à passer devant quatre personnes. J’arrive au troisième et dernier Ravito avant la fin, soit deux derniers kilomètres à parcourir. Au passage, j’aide un monsieur ayant une crampe à la cuisse. Je l’accompagne 2-3 minutes et repars seule car celui-ci est alors  aux bons soins d’une infirmière qui passait. Je termine, eh oui! je termine mon premier 22 kilomètres de ma saison 2018.  Je termine ayant mal partout, même à des endroits que je n’aurais jamais crus, mais je le termine!

Dimanche, je me sens bien, mais un petit 10 kilomètres, en gambadant  avec mon chien, suffiront pour la journée.

Merci aux organisateurs, à la Croix Rouge et tous les bénévoles! On se voit l’an prochain!

Qu'en dites-vous ?