in

Cape Chignecto, Nouvelle-Écosse

J’aime les minis aventures, ces petits weekends spontanés qui nous procurent un sentiment de grande liberté. J’en ai fais une dernièrement dans les maritimes en Nouvelle-Écosse en compagnie de Marilyne.

Cape Chignecto

Pour cette expédition, nous avions peu de temps et on ne voulait pas se ruiner. On avait quand même un bon budget pour prendre l’avion, grâce à un programme de récompense, louer un véhicule et réserver quelques nuitées sur place.

Les parcs en Nouvelle-Écosse sont nombreux et hormis le populaire Cap Breton, qui était notre premier choix, il nous fallait un parc ou on pouvait se rendre rapidement. Avec seulement quatre jours pour explorer la nature si vaste de la Nouvelle-Écosse, il ne fallait pas perdre de temps.  Nous avons trouvé une destination grâce à nos recherches basées sur les FKT (Fastest Known Time, temps connu le plus rapide) de la province.

C’est Jodi Isenor, l’un des participants de la Barkley Marathon de l’édition 2018, qui nous a convaincus de visiter Cape Chignecto. Jodi possède depuis 2015, le record d’une boucle de 46 km, 5 h 33min.

À moins de deux heures de route de l’aéroport d’Halifax, le parc Cape Chignecto, longe la Baie de Fundy et offre plus de 50 km de sentiers. Plusieurs services sont disponibles comme des chalets et des terrains de camping, le tout dans un paysage côtier bondé de nature sauvage. Pour cette fois, Marilyne et moi le ferons en formule rando avec 2 nuitées dans des chalet; après tout, on veut profiter au maximum de la nature, le record attendra.

Ne manquez pas la vidéo au bas de l’article

La longue rando de 3 jours

Nous avons fait la boucle en trois étapes pour deux nuitées. On n’a pas trop eu le choix de diviser la boucle de cette manière puisque les chalets étaient déjà réservés. On a donc opté pour le sens antihoraire et sauté une étape pour y arriver : c’est pourquoi la deuxième journée fait 30 km.

  1. Accueil Red Rocks vers Eatonville bunkhouse, 13 km
  2. Eatonville bunkhouse vers Arch Gulch cabin, 30 km
  3. Retour de Arch Gulch cabin à l’accueil, 8 km

Les 13 premiers kilomètres sont nécessaires pour faire l’approche vers la côte. Ils sont loin d’être les plus excitants, mais vous ne le regretterez pas une fois sur la côte.

Si vous êtes dans les chalets, vous aurez de quoi cuisiner sur feu de bois, de l’eau et des toilettes. Tout est très propre, c’est agréable et relaxant. Le Eatonville bunkhouse est carrément un chalet de luxe avec accès au ruisseau, même le gazon était tondu tout autour. Cette rando, c’est très rustique et on se sent vraiment au milieu de nul-part.

Apporte ton chasse moustique!

Cette région de la Nouvelle-Écosse est hors des sentiers battus touristiques. Lorsque vous reprendrez la route, prenez le temps de vous perdre dans les petits chemins alternatifs. Vous trouverez des endroits pour prendre de belles photos. Le circuit gastronomique n’est pas très dense dans cette région mais ne manquez pas d’aller manger au restaurant Wild Caraway à Advocate Harbour : c’est toute la Nouvelle-Écosse dans une seule carte. Pourquoi ne pas vous garder l’option après votre rando?

Capes 100

Pour les adeptes d’ultra-trail, l’équipe de Jodi Isenor prépare un 100 miles dans ce secteur de la Nouvelle-Écosse : le Capes 100. Cette première édition proposera des distances de 50 km, 100 km, 160 km et 160 km en équipe (relais). Gageons qu’il sera complet pour cette année et cette course est dans ma liste pour 2019.

Durée Distance Dénivelé
km m
Lien vers l'activité Strava

Qu'en dites-vous ?