in

Ultra-Trail Harricana : à l’année prochaine certainement

6 septembre.

Après avoir défait et refait mes sacs 3 fois, fait 2 aller-retours à la voiture pour y déposer des choses, je me couche enfin, me masse les jambes et prépare mon strapping…

J’ai hâte d’être déjà en train de courir en fait…

4h, le réveille sonne, je me douche, m’habille, prends mes affaires préparés quelques heures avant et hop dans la voiture direction le Mont Grand-Fonds!

J’avais repéré la route pour y aller hier soir pour éviter les surprises, mais ça ne m’a pas empêché de rater le virage à droite… Je reprends finalement la bonne route, mais il serait temps que je me réveille!

Dans le bus c’est calme, j’essaie de dormir encore un peu, entre 2 bouchées de sandwichs aux œufs et barre de céréales.

Ensuite l’attente, il fait frais alors je m’habille bien à l’intérieur, et ensuite je me retrouve à l’extérieur à faire la file pour les toilettes…

7h! C’est parti! Enfin!

Le début sur la route, ça va assez vite mais je tiens ma place dans le milieu. Mon objectif est de mieux terminer que mes 2 précédents ultras, soit le 80km ici même en 2018, et surtout le 110km du QMT au mois de juin… C’était mon premier 110 et ça a paru! Bref j’ai finalement changé de distance ici pour faire le 65, en me disant qu’au moins, je devrais arriver encore en plein jour!

Je fais donc les 15 premiers km à un bon rythme, environ dans les 100 premiers je pense, mais je sens vite que je suis un peu en sur-régime. Surtout au niveau des appuis, et ma foulée trop rasante qui me fait accrocher toutes les racines et roches des beaux sentiers de Charlevoix.

Je ralentis donc un peu et laisse passer des coureurs, puis trouve mon rythme. Les ravitos se passent en mode express, grâce aux super bénévoles et la belle organisation. Après encore quelques petites gamelles, j’arrive après le km 40, et pour le dernier tiers de course je trouve que ça va bien. J’avale vite les larges descentes caillouteuses, ne suis pas trop pire sur le plat, et prends les petites bosses en marchant.

Un peu avant le dernier ravito, les 3 premiers du 125 km me dépassent en mode sprint, mais là je sais que je ne suis plus très loin! J’entends le speaker de l’arrivée!

J’arrive aux passages boueux juste avant l’arrivée. Ceux qui m’ont fait sacrer l’an passé après 75km… Cette année je suis bien content de les voir de jour et j’y vais presque à pieds joints. La boue me manquait un peu sur ce parcours je crois.

Dernier virage, et voilà la ligne! Super bel accueil de toutes celles et ceux qui nous attendent au fil d’arrivée, ça fait vraiment plaisir et donne un dernier petit coup pour finir au sprint.

Il est 16h30, j’aurais mis 9h30 pour ces 65km et 1800 de D+… J’avais espéré 9h, mais suis quand même super content. C’est mieux que mes 14h pour 80km l’an dernier, et mieux que 23h30 pour 110km au mois de juin.

J’ai adoré cette distance, mais je crois que la prochaine fois ici, ce sera pour le 125!

En attendant encore un grand merci à tous les bénévoles au top, merci pour les encouragements, et pour avoir retrouvé ma montre oubliée dans la douche à l’arrivée!

À l’année prochaine certainement, à bientôt sur ce blog pour peut-être de nouvelles aventures ou autres articles.

Je profite enfin pour partager ici le lien vers le petit film que j’ai fait sur la course:

Durée Distance Dénivelé
km m
Lien vers l'activité Strava

Qu'en dites-vous ?

4 points
Vote positif Vote négatif

Total votes: 4

Votes positifs: 4

Pourcentage votes positifs: 100.000000%

Votes négatifs: 0

Pourcentage votes négatifs: 0.000000%