Vous avez décidé de bloguer sur Ravito! Bravo! Bienvenue dans la communauté des écrivains de la course en sentier. Pour vivre une expérience optimale, voici un petit guide à lire attentivement.

Respectez les conditions d’utilisation

Les avez-vous lues? Ce serait la première chose à faire. C’est ICI.

Création du compte

Nous demandons aux blogueurs de publier sous leur vrai nom complet, avec prénom et nom.

Ajoutez une photo de profil, pour que ce soit plus joli sur le plan visuel.

J’écris quoi?

Ravito est un blogue destiné à la course en sentier (trail), mais l’espace est ouvert à vos écrits sur les sports d’endurance, le plein air, le tourisme sportif et la vie active.

Vous pouvez raconter : comment s’est passé votre dernière course, vos réflexions de coureurs, votre voyage de plein air, mais vous pouvez aussi jouer au journaliste et nous faire découvrir des gens que vous connaissez qui méritent d’être découverts!

Exemple : une jeune maman de trois enfants dans votre voisinage qui fait souvent des podiums, mais que personne ne connaît? Faites une entrevue, racontez-nous cette histoire!

Quel style emprunter?

Soyez naturel. Faites-vous confiance. L’écriture est une discipline qui se bonifie avec l’expérience. Plus vous en ferez, meilleur vous serez.

Racontez-nous une histoire. Tout le monde aime se faire raconter une histoire. Tentez d’utiliser les ressources du récit narratif : il y a un personnage, il y a un début, un milieu, une fin. Un revirement de situation. Une surprise. Une chute à laquelle on ne s’attendait pas.

Évitez les récits très chronologiques qui nous mènent à vous suivre pas à pas de façon ennuyante. Brisez la chronologie, commencez par la fin, puis faites un flashback. Vous verrez, ça marche!

Lisez d’autres blogues et essayez de voir ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas. Inspirez-vous d’autres blogueurs.

Quelques conseils

Écrivez des textes courts. Le web est un médium de l’inattention : les gens surfent vite, lisent en diagonale. Si c’est long, ils sautent.

Un texte qui fait entre 350 et 700 mots est d’une bonne longueur sur le web. Si vous avez écrit plus long, regardez où vous pouvez couper. Il y a sûrement des choses moins intéressantes pour le grand public.

Soyez « punché » dès le début. Travaillez votre premier paragraphe. Rendez-le amusant, insolite, mystérieux… donnez envie de continuer la lecture!

Trouvez un titre accrocheur qui donne vraiment envie de cliquer.

Un bon exemple de titre : « Comment je suis devenu accro à la course »

Un mauvais exemple de titre : « Je suis un coureur ».

Faites plusieurs petits paragraphes plutôt que de très longs blocs de textes. C’est plus facile à lire sur un écran.

Faites des intertitres pour découper votre texte en chapitres. L’internaute va scanner la page d’un intertitre à l’autre. Les intertitres sont des mini-titres : ils devraient être aussi « punchés » qu’un titre.

Laissez reposer votre texte. Une fois qu’il est écrit, attendez au moins une nuit avant de le publier. Vous verrez, la relecture vous donnera un nouvel éclairage sur votre texte. Vous le peaufinerez, comme un bijoutier cisèle un diamant.

Corrigez vos fautes d’orthographe

Rien n’est plus tannant que de lire un texte bourré de fautes. Révisez en profondeur. Utilisez un logiciel de révision. Faites-vous relire par un ami ou un conjoint qui est bon en français.

Votre français écrit est le reflet de votre personnalité : êtes-vous tout croche?

La photo d’en-tête

Mettez-vous en vedette. Ne soyez pas gêné, c’est vous la vedette. Les études démontrent qu’un texte web chapeauté d’un visage humain attire beaucoup plus de clics. C’est une question de psychologie : on se projette sur la personne dans la photo beaucoup plus que dans un paysage, par exemple.

Choisissez votre photo avec soin. Elle doit exprimer quelque chose, nous parler. Faites une séance photo particulière pour votre billet de blogue au besoin, plutôt que de recycler vos vieilles photos.

Utilisez une photo différente pour chaque billet de blogue.

La photo doit être en couleur.

Elle doit aussi être au format horizontal, au format 16:9. Utilisez un logiciel de traitement d’image en ligne pour la « cropper », comme PixlrX ou BeFunky.

« Je n’arrive pas à remplacer ma photo d’en-tête! »

Si vous désirez remplacer la photo d’en-tête, regardez bien à droite sous la photo, dans le module d’édition : il y a une petite poubelle jaune pâle. Cliquez dessus pour supprimer la photo.

Les photos à l’intérieur du texte

Il est de bon ton de mettre une ou deux photos dans votre texte, mais elle doit avoir un lien avec ce que vous racontez.

Les photos à l’intérieur du texte peuvent être au format vertical, mais le format horizontal sort toujours mieux sur Ravito.

Demandez l’autorisation pour utiliser une photo

Assurez-vous toujours d’avoir le droit d’utiliser la photo que vous publiez. Avez-vous demandé l’autorisation au photographe? Ce n’est pas parce qu’une photo est sur le web, ou parce que vous êtes sur la photo, que vous avez le droit de la prendre. La loi canadienne sur le droit d’auteur protège les photographes. Leurs photos leur appartiennent.

Donnez le crédit du photographe, son nom. Si c’est un égoportrait, ou si vous avez vous-même fait la photo avec un retardateur, vous pouvez écrire : « Photo : courtoisie ».

Vous pouvez mettre ce crédit à la fin du texte ou sous la photo.

Spécifications techniques sur les photos

Assurez-vous de réduire le poids de votre image, pour qu’elle ne prenne pas trop de place sur le serveur et soit facile à télécharger rapidement par les utilisateurs.

La photo ne devrait pas dépasser 1000 pixels par pouce de large, et ne pas faire plus de 72 pixels de résolution, afin de ne pas peser plus de 600-700 Ko.

Voici une démarche technique simple :

1) Rendez-vous sur PIXLRX.

2) Cliquez sur « Open Image »

3) Choisissez votre photo sur votre disque.

4) Sélectionnez « Web » pour l’option « Pre-resize Image »

5) Cliquez OK

6) Votre photo apparaît dans l’éditeur.

7) Croppez votre photo au format 16:9 en utilisant l’outil « Crop ».

8) Cliquez « SAVE »

9) Nommez votre fichier.

10) Dans « IMAGE WIDTH », mettez 800 ou 1000. La photo se reformate automatiquement.

11) Dans « QUALITY », choisissez « LOW », « MED » ou « HIGH », de façon à ce que la « SIZE » (qui apparaît juste dessous) soit raisonnable, soit au-dessus de 100 kb, mais sous 500 kb.

12) Cliquez « DOWNLOAD ».

13) Votre image est téléchargée sur votre ordinateur et vous pourrez l’utiliser sur Ravito.

Prévisualisez votre texte…

…avant de le publier. Regardez si vous aimez ce que vous voyez. Portez attention à la disposition des photos, des intertitres, des blocs de textes, etc.

Attention : une fois votre texte publié, il n’est plus possible de faire quelque modification que ce soit.

« Je veux supprimer mon brouillon et recommencer »

Ce n’est pas possible. Vous pouvez éditer votre texte tant que vous voulez. Allez dans votre profil, cliquer sur « Récits », puis sur « Brouillons », et enfin sur « Éditer ».

Partagez…

Une fois votre billet de blogue publié, partagez-le sur les réseaux sociaux! À quoi sert-il d’écrire si on n’est pas lu? Sur Facebook, bien sûr, mais faîtes aussi des « stories » instagram et Facebook, et puis sur Twitter!

…mais pas trop!

Attention toutefois à ne pas devenir désagréable en « sur partageant » dans tous les groupes de courses sur Facebook. Souvent, un même internaute peut être membre de plusieurs groupes, il verra alors plusieurs fois la même publication. C’est désagréable : ne le faites pas.

À quel rythme je publie?

Un blogueur habile publie à un rythme régulier. Il faut toutefois faire attention à ne pas inonder la plateforme et à devenir le « fatigant de service ».

Visez la qualité plutôt que la quantité. Travaillez plus fort sur un texte qui fera votre réputation, que sur plusieurs petits textes mal écrits qui la détruiront.

Modérez votre enthousiasme initial et privilégiez la persévérance sur le long terme. Plutôt que d’écrire plusieurs textes pendant un mois, écrivez le même nombre sur une année.

Soyez exclusif

Ne publiez pas votre texte sur un autre blogue ou même le vôtre. Soyez exclusif à Ravito.

Ne copiez-collez pas votre texte dans une publication Facebook.

Autres choses à ne pas faire

Ne vous affichez pas comme journaliste de Distances+ et ne prétendez pas l’être.

Ne sollicitez pas les entreprises ou les organisations pour obtenir des faveurs au nom de Ravito ou Distances+.

Ne nuisez pas à la réputation de Ravito, de Distances+ ou de Distances Médias.

Ayez du plaisir!

Écrire est un plaisir qui se déguste. Prenez votre temps, amusez-vous.